Traitement et isolation des murs humides ainsi que anti-salpêtre

Il existe un taux idéal pour l’humidité dans la maison ; au-delà de ce seuil, celle-ci constitue un réel danger pour la santé des propriétaires mais également une menace pour le confort et la pérennité du bâtiment. On voit ainsi apparaitre des moisissures et des salpêtres au niveau des murs, les champignons et mérules envahissent les meubles intérieurs et une forte odeur de moisi persiste.

Pour prévenir l’apparition des salpêtres, il convient d’utiliser un produit anti-salpêtre. Mais Pour éradiquer complètement le fléau, il est impératif de traiter le problème à la source avant de procéder à l’isolation des murs.

 

Produits de traitement anti-salpêtre

Pour prévenir et traiter la réapparition des salpêtres, des produits anti-salpêtre efficace et agissant en profondeur sont mis en vente sur le marché. Il peut s’agir d’un enduit spécialement conçu à cet effet ou d’une peinture anti-humidité.

Ils présentent pratiquement les mêmes avantages, dont principalement la possibilité de les appliquer sur tous les supports, peu importe son état, sa nature ou sa consistance. Et grâce à leur formule microporeuse, ils empêchent le retour de salpêtre.

1 litre de ce produit se vend à environ 22€ et peut couvrir entre 3 et 4 m2 sur support sec et jusqu’à 6 m2 sur support humide. L’utilisation du produit va donc freiner la remontée des salpêtres.

La priorité dans le traitement de mur humide est la recherche de la cause. Seul un professionnel saura donner un bon diagnostic (souvent gratuit) sur la question et apporter les traitements adéquats.

 

Système de traitement des murs humides

La cause la plus facile à traiter est la mauvaise ventilation de la maison. Pour remédier à la situation il suffit d’installer une meilleure ventilation (ventilation mécanique centralisée), ou un déshumidificateur ou tout simplement de revêtir le mur avec une peinture anti-humidité.

Si l’humidité résulte des infiltrations provenant du sol (remontées capillaires) ou des murs, ou de la pression hydrostatique, l’injection de résine (entre 24 et 45 € le mètre linéaire) par un professionnel est une solution à envisager.

Toutefois cette solution exige que le mur ne présente pas de fissures et qu’il sèche 6 à 8 mois avant l’opération. Le drainage du sol bien que difficile et onéreux à mettre en œuvre est aussi un traitement efficace contre l’humidité.

Beaucoup de paramètres sont pris en compte pour estimer le tarif des travaux : l’accès au terrain, la qualité du sol et son étendu… L’assèchement du mur est autre moyen. On appose sur le mur une centrale d’assèchement qui va agir par électro-osmose en chassant l’eau vers le sol. Procédé naturel, écologique, simple et efficace, il convient aux murs fragiles ; le seul inconvénient est qu’il doit constamment fonctionner.

Poser une membrane d’étanchéité en vue de l’isolation du mur est la dernière option pour lutter contre l’humidité. Le cuvelage, qui consiste à installer un caisson dans le sous-sol aide également à traiter l’humidité. Mais cette solution doit être accompagnée par un autre traitement.

 

Isolation du mur

Après un traitement contre l’humidité, il convient de renforcer l’isolation du mur. On doit faire attention au choix du produit, car certains isolants contrairement à d’autres ne supportent pas l’humidité.

On peut choisir parmi le polystyrène extrudé (Environ 15-20 €/m² en 100 mm d’épaisseur), le polyuréthane (entre de 20 € et 190 € le m2 selon sa qualité), le verre cellulaire (de 10 € à 50 € le m2 environ selon son épaisseur) ou le liège expansé qui a l’avantage d’être perméable à la vapeur d’eau.

 

Demande de devis gratuit