Traiter le salpêtre et les remontées capillaires, comment faire

Les remontées capillaires sont une des causes essentielles de l’excès d’humidité des murs. Elles ont une incidence nocive sur la santé et ont un effet dévastateur sur la maçonnerie, dont principalement l’apparition de salpêtres, de tâches d’humidité, mais aussi le décollement des enduits et peintures… et pour toutes ces raisons, il convient de résoudre définitivement le problème en apportant les traitements adaptés.

De nombreuses solutions sont proposées par les artisans et les entreprises pour arrêter les remontées capillaires et ses effets. Mais avant de choisir un traitement en particulier, il faut impérativement demander le diagnostic et l’avis d’un professionnel.

 

Les différentes solutions pour traiter les remontées capillaires.

La première est le drainage du sol. L’opération consiste à installer un drain souterrain dans le bas du mur à l’extérieur  et un bitume le long de ce mur. Le premier dispositif va capter l’eau et l’évacuer tandis que le second va empêcher tout contact entre le mur et l’humidité souterraine.

Le second traitement des remontées capillaires est l’injection de résine. Il s’agit d’un traitement curatif et préventif. Sous 48 heures, la résine injectée dans toute l’épaisseur et toute la longueur du mur va se solidifier et va obstruer le réseau capillaire. Et grâce à sa propriété étanche, elle va servir de barrage à l’eau qui va tenter de s’infiltrer.

L’assèchement du mur permet également d’attaquer les remontées capillaires. On appose sur le mur une centrale d’assèchement qui va agir par électro-osmose en chassant l’eau vers le sol. Certaines sociétés proposent un autre procédé d’assèchement du mur : la géomagnétique. Contrairement à la première méthode, cette dernière à l’avantage de ne nécessiter aucune consommation énergétique ni entretien.

 

Les systèmes de traitement des salpêtres

Pour un meilleur résultat, le traitement des remontées capillaires doit être suivi d’un traitement anti-salpêtre. Les salpêtres seront traités de la même façon et en même temps que les remontées capillaires.

Toutefois, pour empêcher leur récidive il convient d’appliquer un produit anti-salpêtre, avant de recouvrir le mur de son revêtement final.

Le produit anti-salpêtre doit avoir une propriété résistant à la pression de l’eau, et doit être parfaitement étanche et imperméable : il peut s’agir d’un enduit sec (mélange de ciment, de sable de quartz et d’additifs imperméabilisants), d’une membrane d’étanchéité (ex le HY-N3), ou d’une peinture anti-humidité.

Le plus souvent les produits en vente sur le marché sont applicables sur tous les supports, peu importe son état, sa nature ou sa consistance. Mais pour ne pas avoir à refaire l’opération faute d’efficacité, il est conseillé de bien s’informer sur les caractéristiques de ces produits.

 

Demande de devis gratuit