Traitement contre le salpêtre résultant des remontées capillaires

Le salpêtre est une des conséquences, le plus destructeur, des remontées capillaires. En plus d’engendrer de sérieux dégâts sur la structure même du bâti (les bois pourrissent, le béton et la pierre deviennent poreux et perdent leur étanchéité…), le salpêtre génère de graves problèmes de santé (maladies respiratoires, allergies…).

Ainsi, les mesures pour le neutraliser doivent rapidement être mises en œuvre. Et la solution réside uniquement dans le traitement des remontées capillaires.

 

Traitement de fond : résorber les remontées capillaires

Plusieurs traitements sont proposés par les professionnels pour lutter contre les remontées d’eau par capillarité, l’idée principale étant d’empêcher l’eau d’atteindre les fondations et de remonter dans le mur.

La première, la plus sollicitée est la création d’une barrière étanche dans la profondeur du mur pour boucher sa capillarité et empêcher l’eau de monter. Il existe deux alternatives à cette démarche : injecter un produit hydrofuge dans toute l’épaisseur du mur, à une quinzaine de centimètre du sol, ou insérer une membrane étanche dans le mur ou tout le long des parois enterrées de la fondation.

L’assèchement du mur par le phénomène d’électro-osmose, est aussi envisageable. Ce procédé consiste à détourner le chemin de l’eau vers le sol et on a le choix entre l’assèchement passif, l’assèchement actif, l’assèchement par électrophorèse et l’assèchement électronique. Le drainage du sol alentour de la maison pour une meilleure évacuation des eaux souterraines est aussi, sous certaines conditions, un moyen pour freiner l’humidité ascensionnelle.

 

Traitement de surface : éliminer toutes traces de salpêtre et empêcher sa réapparition

Une fois la source du problème traitée, il convient d’assainir le mur par l’application d’un traitement curatif et préventif sur la surface du mur. La première étape est le nettoyage (avec une brosse dur et de l’eau) de toutes les parties du mur affectées par l’humidité pour éliminer toutes les impuretés qui s’y sont incrustées.

Dans le cas où le nettoyage ne suffit pas, il est parfois préférable de retirer tout l’enduit recouvrant la partie superficielle du mur pour éviter la propagation du salpêtre. Après séchage du mur ainsi nettoyé, on applique ensuite un produit anti-salpêtre pour protéger le mur et éviter la reformation du salpêtre. On a le choix entre un enduit anti-humidité, une peinture anti-humidité ou un produit hydrofuge pour surface.

Il faut noter que le traitement des remontées capillaires nécessite l’intervention d’un professionnel pour apporter un bon diagnostic sur leur cause et proposé la meilleure solution. Il est important que le professionnel ait obtenu l’accréditation du Cofrac (comité d’accréditation français), qu’il ait obtenu la certification Qualibat, et qu’il offre une garanti minimum de 15 ans à son travail.